Causes et symptômes de la tendinite de de Quervain

causes et symptomes de la tendinite de de Quervain dr laurent thomsen chirurgien main paris chirurgien poignet paris clinique drouot

Causes et symptômes de la tendinite de de Quervain

 

Décrite pour la première fois en 1895 par le chirurgien suisse Frédéric de Quervain, et appelée encore maladie des lavandières, la tendinite de de Quervain se définit comme une inflammation douloureuse des tendons du poignet, affectant le plus souvent les femmes. Quels en sont les causes et les principaux symptômes, permettant son diagnostic ?

 

Causes de la ténosynovite de de Quervain

 

C’est quoi une tendinite de de Quervain ?

 

Il s’agit de l’inflammation des tendons long abducteur et court extenseur du pouce, situés sur le bord radial du poignet.

 

Dans tous les cas, il y a un conflit entre le contenu (le tendon, dont l’inflammation s’appelle la tendinite) et le contenant (la gaine des tendons, dont l’inflammation se nomme la synovite).

 

Étiologie de la tendinite de de Quervain : comment ça arrive ?

 

L’inflammation s’installe le plus souvent suite à des micro-traumatismes répétés s’exerçant sur les gaines ou les tendons, à force d’être surutilisés. Plus la pince pouce-index sera en effet favorisée, plus ce risque pathologique augmente.

 

C’est donc la plupart du temps un mécanisme chronique, même s’il peut exister des apparitions plus brutales (trauma au poignet, arthrite…).

Cette évolution s’accompagne fréquemment d’une atteinte tissulaire périphérique, avec des lésions ostéo-articulaires de type arthrose.

 

Causes prédisposantes de la ténosynovite de de Quervain

 

  • Genre : c’est plus fréquent chez les femmes ; en cas de grossesse, les hormones peuvent aussi favoriser la maladie.
  • Age : cette tendinite se rencontre souvent après 40-50 ans
  • Activité : patient ayant un métier à risque (secrétariat, blanchisseuse, couturière, mécaniciens…) ou hobbies (jardinage…), se traduisant par une activité accrue du pouce et du poignet.

 

Symptômes de la ténosynovite de de Quervain

 

Signes cliniques

 

Comme pour tout phénomène inflammatoire, le patient va ressentir de manière plus ou moins marquée : rougeur, chaleur, douleur, tuméfaction.

La douleur reste sans conteste le signe le plus fréquent et le plus marqué : elle se situe à la base du pouce, sur le bord externe, mais peut ensuite irradier sur tout l’avant-bras. Elle est d’apparition plus ou moins brutale, et s’accentue en principe avec l’usage du poignet, jusqu’à en devenir parfois invalidante.

Le praticien peut parfois objectiver une sensation de claquement en bougeant le pouce, ou un grincement tendineux.

Il peut objectiver la pathologie grâce à la manœuvre de Finkelstein : l’orthopédiste met en tension les tendons, en mobilisant le pouce vers l’annulaire, avec une inflexion palmaire et une inclinaison cubitale du poignet. Cette adduction contrariée réveille alors la douleur.

 

Signes associés

 

Le chirurgien vérifie l’existence ou pas de lésions associées type arthrose, névrite de la brande antérieure du radial, doigt à ressaut, syndrome du canal carpien, kystes synoviaux du poignet

 

L’imagerie médicale permet d’effectuer un diagnostic précis et complet, pour une meilleure prise en charge du poignet douloureux et des symptômes de la tendinite de de Quervain.

 

Pour prendre RDV avec un spécialiste de la ténosynovite de De Quervain à Paris, cliquez sur le bouton ci-dessous.

Qu'avez-vous pensé de cette page ?

Notez-la

Note moyenne 4.5 / 5. Nombre de votes : 4

Pas encore de note, notez en premier !

Nous sommes désolés de savoir que cette page vous déplait

Aidez-nous à l'améliorer

Comment donner de la valeur à cette page selon vous ?