par | 9 août 2022

Cette actualité appartient aux catégories suivantes : arthrose | pathologie de la main | rhizarthrose

L’arthrose du pouce, également appelée rhizarthrose, est une pathologie douloureuse et handicapante au quotidien. Heureusement, il existe plusieurs exercices d’assouplissement faciles à effectuer, qui permettent d’atténuer les symptômes chez bon nombre de patients.

 

Qu’est-ce que la rhizarthrose, ou arthrose du pouce ?

La rhizarthrose désigne une atroce ciblée au niveau du pouce, sur l’articulation trapézo-métacarpienne. Dans certains cas, elle peut aussi se loger entre le métacarpe et la phalange. Elle touche majoritairement les femmes, bien que certains hommes puissent également souffrir de cette pathologie.

À l’origine de fortes douleurs (ponctuelles ou chroniques selon le stade de la maladie) et de difficultés motrices, la rhizarthrose touche souvent la main dominante. Elle peut cependant s’étendre aux deux mains si elle n’est pas prise en charge. Cette pathologie se développe en raison d’une détérioration des cartilages de la zone trapézo-métacarpienne et peut, à terme, entraîner une perte d’autonomie pour les personnes atteintes.

 

Pourquoi réaliser des exercices réguliers pour lutter contre la rhizarthrose ?

Plusieurs traitements existent pour diminuer les symptômes de la rhizarthrose et améliorer le quotidien des patients. Des séances chez le kinésithérapeute peuvent aider à réduire la douleur, de même que la prise d’anti-douleur.

Une opération chirurgicale visant à mettre en place une prothèse de pouce est également envisageable. Mais pour éviter l’évolution de la maladie, voire même son apparition, plusieurs exercices peuvent être pratiqués régulièrement par les personnes présentant des risques de développer une arthrose du pouce (personnes de plus de 50 ans, individus exerçant un travail répétitif ou pénible…).

Ces exercices, à réaliser chez soi en toute autonomie, ont pour objectif d’optimiser la résistance des tendons de la zone trapézo-métacarpienne et d’assouplir les muscles. Ils s’accompagnent de réflexes à acquérir au quotidien, tels que la pratique régulière d’un sport doux favorisant l’utilisation du poignet ou encore l’adoption des positions ergonomiques sur son lieu de travail.

 

Quelques exemples d’exercices à pratiquer contre l’arthrose du pouce

De nombreux exercices permettent ainsi de réduire l’apparition des premiers symptômes de l’arthrose du pouce. Ces gestes sont simples à réaliser et ne nécessitent aucun matériel médical. Voici quelques exemples de mouvements à réaliser régulièrement pour lutter contre la rhizarthrose :

  • Réaliser des auto-massages sur la zone concernée : masser doucement votre pouce en réalisant des mouvements de va-et-vient, plusieurs fois par jour.
  • Effectuez un mouvement de pince avec vos mains : placer les deux pouces l’un contre l’autre, et faire de même avec vos index. Appliquer ensuite une légère pression pour écarter puis aplatir l’espace entre les deux mains. Il est conseillé de réaliser cet exercice quotidiennement, pendant plusieurs secondes.
  • Activer le mouvement d’ouverture du pouce : attraper un objet (par exemple un petit verre ou un stylo) dans le creux du pouce. Cette préhension doit être maintenue au moins 10 minutes.

En cas de doute sur les gestes à effectuer, ou si les douleurs s’intensifient, il est conseillé de contacter rapidement un professionnel de santé. Celui-ci pourra effectuer un diagnostic complet et mettre en place le traitement le plus adapté en lien avec un rhumatologue, un kinésithérapeute ou un chirurgien spécialisé.

Qu'avez-vous pensé de cette page ?

Note moyenne 3.5 / 5. Nombre de notes : 2

Nous sommes désolés de savoir que cette page vous déplait

Aidez-nous à l'améliorer

Comment donner de la valeur à cette page selon vous ?

Dernières actualités de la chirurgie de la main

Conséquences d’un canal carpien non soigné

Conséquences d’un canal carpien non soigné

Un syndrome de canal carpien se traduit le plus souvent par l’apparition de douleurs ou de fourmillements sur les doigts, notamment la nuit. Lorsque les troubles sont peu marqués, le patient éprouve d’abord de la gêne et de l’inconfort, lui faisant oublier que cette...