Compression du nerf ulnaire (ou cubital) au coude

Définition du nerf ulnaire / nerf cubital au coude

 

La compression du nerf ulnaire ou nerf cubital est la deuxième pathologie de compression nerveuse la plus observée (environ 14 000 interventions en France en 2016) avec le syndrome du canal carpien (plus de 115 000 interventions en France en 2016).

Le nerf ulnaire est irrité ou comprimé au niveau du coude et les symptômes du patient sont des fourmis dans les deux “derniers doigts de la main”, l’annulaire et l’auriculaire.

 

Le nerf ulnaire est l’un des principaux nerfs du bras et fait partie du système nerveux du plexus brachial. Il tire son nom “nerf cubital” de son emplacement près de l’os du cubitus, un os dans l’avant-bras du côté du petit doigt.

Le nerf ulnaire commence dans le cou et traverse l’épaule jusqu’au poignet et aux doigts.

 

Il fournit la sensibilité de l’avant-bras, le quatrième et cinquième doigt. Il innerve également (stimule) certains muscles fléchisseurs de la main, lui permettant de se plier et de se déplacer.

 

Comme le nerf cubital s’étend sur toute la longueur du bras, il y a plusieurs endroits le long du nerf qui peuvent être comprimés ou irrités. Cette compression ou irritation est connue sous le nom de compression du nerf ulnaire.

 

Le piégeage du nerf ulnaire survient le plus souvent au niveau ou près du coude, en particulier sur la partie interne du coude. Ceci est connu comme le syndrome du tunnel cubital. La compression du nerf ulnaire peut également se produire moins fréquemment au poignet ou près de celui-ci.

 

Alors que ces deux zones sont les sites les plus communs de la compression du nerf ulnaire, il peut également se produire n’importe où entre le poignet et le coude dans l’avant-bras ou entre le coude et l’épaule dans le bras supérieur.

 

Causes

 

Le nerf ulnaire traverse plusieurs zones du bras qui se plient et peuvent provoquer une pression sur le nerf ulnaire.

 

La compression peut résulter de l’un des événements suivants :

  • s’appuyer sur le coude pour une période prolongée
  • le nerf ulnaire glissant hors du coude lorsque celui-ci est plié
  • accumulation de liquide dans le coude
  • blessure actuelle ou précédente à l’intérieur du coude
  • éperons osseux dans le coude, autrement appelés ostéophytes
  • arthrite dans le coude ou le poignet
  • gonflement dans le coude ou le poignet
  • une activité qui implique qu’une personne est amenée à plier et à redresser l’articulation du coude à plusieurs reprises

 

Symptômes de la compression du nerf cubital au coude

 

compression nerf ulnaire coude compression nerf cubital douleur epaule docteur laurent thomsen chirurgien main paris chirurgien poignet paris clinique drouot

Certains des symptômes de la compression du nerf ulnaire peuvent se produire dans le coude, en particulier si c’est là que le problème prend naissance. Cependant, la plupart des symptômes de cette maladie se produisent dans la main et les doigts.

Beaucoup de symptômes ont tendance à se produire lorsque le coude est plié.

 

Les symptômes de la compression du nerf cubital sont les suivants :

  • engourdissement intermittent et picotements dans l’annulaire et l’auriculaire
  • une faiblesse dans la main affectée
  • un sentiment d’auriculaire et annulaire qui dorment
  • difficulté à contrôler les doigts pour des tâches précises, comme taper au clavier ou jouer d’un instrument
  • sensibilité aux températures froides
  • douleur ou sensibilité dans l’articulation du coude
  • dans les cas graves et de longue date, une atrophie musculaire de la main peut également survenir

 

Quel diagnostic ?

 

Un bon diagnostic de la compression du nerf cubital est la clé pour éviter la perte de fonction et de sensation à long terme dans la main et les doigts affectés.

 

Si une personne présente l’un des symptômes indiqués ci-avant, et ce pendant plus de quelques semaines, il est fortement recommandé de consulter un médecin spécialiste. De même, une personne présentant des symptômes sévères de compression du nerf ulnaire doit consulter un médecin rapidement.

 

Pendant l’examen, le médecin peut plier le coude ou le poignet de la personne pour essayer de produire des symptômes et voir si le nerf ulnaire glisse ou non à cause du pli du coude.

 

Le médecin vérifiera également la force dans la main et les doigts, ainsi que la sensation dans la main.

 

Selon l’évaluation réalisée, le médecin peut envoyer une personne présentant des symptômes du syndrome du nerf ulnaire au coude pour d’autres tests, y compris :

 

  • les rayons X pour vérifier le coude, pour les éperons osseux, les fractures ou tout autre problème pouvant entraîner une compression
  • mener des études de conduction nerveuse, où de petites aiguilles sont insérées dans les muscles entourant le nerf ulnaire, pour vérifier la fonction musculaire et voir comment le nerf ulnaire fonctionne.

 

Les traitements de la compression du nerf cubital au coude

 

Comment soigner une compression du nerf ulnaire au coude ? Découvrez-le en visitant notre page dédiée à la libération du nerf ulnaire.

laurent thomsen chirurgien docteur laurent thomsen avis chirurgie main paris chirurgie du coude paris chirurgien du poignet paris
Docteur Laurent Thomsenchirurgien orthopédiste à Paris, spécialiste de la compression du nerf ulnaire au coude / nerf cubital

Qu'avez-vous pensé de cette page ?

Notez-la

Note moyenne 4.8 / 5. Nombre de votes : 10

Pas encore de note, notez en premier !

Nous sommes désolés de savoir que cette page vous déplait

Aidez-nous à l'améliorer

Comment donner de la valeur à cette page selon vous ?