Fracture poignet : traitement

Le traitement des fractures suit une règle de base : les fractures doivent le plus souvent être remises en place (réduitent) puis leur déplacement doit être empêchée jusqu’à guérison.

 

Il existe de nombreuses options de traitement pour une fracture au poignet. Le choix dépend de nombreux facteurs, tels que la nature de la fracture, l’âge du patient, son degré d’activité, ainsi que les préférences personnelles du chirurgien.

 

Traitement non-chirurgical de la fracture poignet

 

Si l’os cassé est dans une position correcte, un plâtre peut être appliqué jusqu’à ce que l’os guérisse.

 

Si la position de l’os est déplacée et risque de limiter l’utilisation future du bras, il peut être nécessaire de réaligner les fragments d’os brisés. “Réduction » est le terme technique pour ce processus au cours duquel le médecin réaligne les fractures. Quand un os est redressé sans avoir à ouvrir la peau, on parle de réduction fermée.

 

Suite à la réduction, une attelle ou un plâtre peuvent être placés sur le bras. Une attelle peut être préférée pendant les premiers jours pour éviter qu’un gonflement normal apparaisse et comprime le poignet sous le plâtre. Un plâtre est généralement ajouté quelques jours à une semaine plus tard, après diminution du gonflement.

 

Selon la nature de la fracture, le médecin peut surveiller de près la guérison via des radiographies.

 

Le plâtre est retiré environ 6 semaines après la fracture. À ce stade, la rééducation a souvent commencé pour aider à améliorer le mouvement et la fonction du poignet blessé.

 

fracture du poignet operation fracture poignet traitement docteur laurent thomsen chirurgien main paris chirurgien poignet paris clinique drouot 1
fracture du poignet operation fracture poignet traitement docteur laurent thomsen chirurgien main paris chirurgien poignet paris clinique drouot 2

Traitement chirurgical de la fracture du poignet : opération poignet cassé, ostéosynthèse

 

Parfois, la position de l’os est tellement déplacée qu’elle ne peut être corrigée par la pose d’un plâtre. Dans ce cas, une intervention chirurgicale est nécessaire.

 

La chirurgie consiste généralement à effectuer une incision pour accéder directement aux os brisés afin d’améliorer l’alignement, on parle de réduction ouverte. L’ostéosynthèse est une intervention de chirurgie osseuse, consistant, suite à la réduction, à maintenir les os entre eux jusqu’à consolidation de la fracture.

fracture du poignet operation fracture poignet traitement docteur laurent thomsen chirurgien main paris chirurgien poignet paris clinique drouot 3
fracture du poignet operation fracture poignet traitement docteur laurent thomsen chirurgien main paris chirurgien poignet paris clinique drouot 4

Selon la fracture, il existe un certain nombre d’options de fixations pour maintenir l’os dans la position correcte pendant qu’il guérit.

 

  • Ostéosynthèse par broche
  • Ostéosynthèse par plaque et vis
  • Toute combinaison de ces techniques

 

Dans le cas des fractures ouvertes, la chirurgie est requise le plus tôt possible (dans les 12 heures suivant la blessure). Les tissus mous et les os exposés doivent être soigneusement nettoyés et des antibiotiques peuvent être administrés pour prévenir l’infection. Des méthodes de fixation externe et interne sont utilisées pour maintenir les os en place. Si les tissus mous autour de la fracture sont gravement endommagés, le chirurgien peut appliquer un fixateur externe temporaire (broche). Une fixation interne avec des plaques ou des vis peut être utilisée lors d’une deuxième procédure quelques jours plus tard.

 

Suites opératoires de la chirurgie / du traitement de la fracture du poignet

 

Récupération

 

Selon le type de fractures, la récupération est différente pour chaque individu.

 

Gestion de la douleur

 

La plupart des fractures font souffrir le patient pendant quelques jours à quelques semaines. L’utilisation de la glace, l’élévation (surélévation du bras au-dessus de la poitrine) et les médicaments sans ordonnance pour le soulagement de la douleur sont suffisants.

 

Le médecin peut recommander la combinaison d’ibuprofène et de paracétamol pour soulager la douleur et l’inflammation. La combinaison des deux médicaments est beaucoup plus efficace. Si la douleur est particulièrement sévère, le médecin peut suggérer un médicament de prescription pendant quelques jours.

 

Plâtres

 

Dans certains cas, les moulages originaux sont remplacés parce que le gonflement a diminué au point que le plâtre se desserre. Le dernier plâtre est généralement enlevé après environ 6 semaines.

 

Pendant la guérison, les plâtres et les attelles doivent rester secs. Un sac en plastique autour le bras pendant la douche suffit.

 

La plupart des incisions chirurgicales doivent être maintenues propres et sèches jusqu’à ce que les points de suture soient retirés.

 

Ostéosynthèse : complication potentielle

 

Après une intervention chirurgicale, il est important de réaliser tous les mouvements des doigts le plus tôt possible. Après 24h sans avoir pu le faire, il est recommandé de contacter son médecin.

 

Une douleur persistante peut être le signe d’un syndrome douloureux régional complexe qui doit être traité.

 

Réhabilitation et retour à l’activité

 

La nature de la blessure, le type de traitement reçu et la réponse du corps au traitement ont tous un impact, de sorte que la réponse est différente pour chaque individu.

 

Presque tous les patients auront une raideur au poignet, qui diminue généralement dans le mois ou deux mois après la chirurgie, et continue à s’améliorer pendant au moins 2 ans. La rééducation peut être commencée quelques jours après la chirurgie.

 

La plupart des patients peuvent reprendre des activités telles que la natation, dans un délai de 1 à 2 mois après le retrait du plâtre. Les activités plus intenses comme le ski ou le rugby, peuvent reprendre entre 3 à 6 mois après la blessure.

 

Résultats à long terme

 

La rééducation dure au moins un an.

 

Certaines douleurs avec des activités intenses peuvent apparaître durant la première année. Raideur et douleur peuvent se faire ressentir jusqu’à deux ans après l’opération, ou parfois de façon permanente, en particulier pour les blessures dues à un accident de la route, chez les patients de plus de 50 ans ou chez les patients souffrant d’arthrose. Cependant, la rigidité est généralement mineure et peut ne pas affecter la fonction globale du bras.

 

Enfin, l’ostéoporose étant facteur de nombreuses fractures du poignet, il est recommandé pour les personnes subissant une fracture du poignet de réaliser une densitométrie osseuse.

laurent thomsen chirurgien docteur laurent thomsen avis chirurgie main paris chirurgie du coude paris chirurgien du poignet paris
Docteur Laurent Thomsenchirurgien orthopédiste à Paris, spécialiste des fractures du poignet

Qu'avez-vous pensé de cette page ?

Notez-la

Note moyenne 4.9 / 5. Nombre de votes : 12

Nous sommes désolés de savoir que cette page vous déplait

Aidez-nous à l'améliorer