par | 11 juillet 2023

Cette actualité appartient aux catégories suivantes : pathologie du poignet | syndrome du canal carpien

Le syndrome carpien constitue une pathologie fréquente, dont la chirurgie se fait désormais en routine, avec un très bon taux de réussite. Elle nécessite toutefois de respecter certaines précautions post-opératoires, dont un délai variable pour savoir quand recommencer à conduire après cette opération du canal carpien.

 

Conduire après une opération du canal carpien : est-ce raisonnable ?

 

Même si la chirurgie du canal carpien se fait le plus souvent par une technique mini-invasive, avec un geste simple et peu de délabrement tissulaire, elle nécessite après un processus de cicatrisation, correspondant à une phase de convalescence.

Si le patient exerce une tension accrue sur des tissus fragilisés, le risque est double en effet :

  • augmenter l’inflammation du poignet, et donc la douleur du canal carpien après l’opération ;
  • fragiliser des petits vaisseaux à peine coagulés, d’où un risque de nouveaux saignements.

C’est pourquoi le patient doit laisser la main au repos, et privilégier la reprise des gestes quotidiens à partir du 3eme jour. Pour limiter le risque d’œdème et d’adhérence, il est conseillé d’ouvrir et de fermer la main et les doigts plusieurs fois dans la journée, sans forcer.

Si le patient, effectue par mégarde un geste impromptu, il n’y a pas de danger pour l’opération du canal carpien en soi : il y a principalement un risque de douleur, et de cicatrisation retardée. Cet aspect est donc important pour estimer le délai de reprise de la conduite après la chirurgie du canal carpien, car la survenue d’une douleur brutale peut entraîner un mauvais geste réflexe : or un conducteur doit toujours rester maître de son véhicule et en état de conduire.

 

Quand peut-on conduire après une opération du canal carpien selon la chirurgie effectuée ?

 

Le délai pour la reprise de la conduite va ainsi dépendre de trois principaux facteurs, qu’il faudra évoquer avec le chirurgien pour obtenir une réponse optimale :

  • La récupération est en général plus rapide sur une chirurgie mini-invasive, avec un geste simple de débridement de la gaine fibreuse ; cette technique de libération endoscopique du nerf médian est généralement choisie, la chirurgie à ciel ouvert étant limitée aux cas les plus complexes.
  • La récupération est progressive, si bien qu’il est possible de reprendre le volant rapidement pour de petits trajets, alors que cette reprise reste alors contre-indiquée pour de longs trajets ou les conducteurs professionnels ;
  • Le type de véhicule, un véhicule de tourisme à boîte automatique s’avérant par exemple plus adapté après une chirurgie du poignet.

Chaque cas est donc à moduler, selon l’opération du canal carpien effectuée et l’avis du chirurgien.

  • Pour de courts trajets du quotidien, comptez 3 jours pour une boîte automatique, et 3 à 5 jours après l’opération du canal carpien pour la conduite à boite manuelle.
  • Pour de longs trajets, tablez en revanche sur 2 à 3 semaines minimum.

Pour les professionnels de la conduite, l’arrêt de travail prescrit est d’au moins 2 semaines.

Bien entendu, ces délais vont être modulés en fonction de la qualité de la rééducation.

Chirurgien du canal carpien et kiné sont les mieux à même de donner un avis favorable, dès que le patient présente une récupération correcte de la force du poignet. Il reste alors important de poursuivre correctement les soins de kinésithérapie, la récupération complète pouvant demander 2 à 3 mois.

Qu'avez-vous pensé de cette page ?

Note moyenne 4.2 / 5. Nombre de notes : 13

Nous sommes désolés de savoir que cette page vous déplait

Aidez-nous à l'améliorer

Comment donner de la valeur à cette page selon vous ?

Dernières actualités de la chirurgie de la main

Canal carpien : quel traitement kiné ?

Canal carpien : quel traitement kiné ?

Le syndrome du canal carpien se définit par une compression du nerf médian à hauteur du poignet, responsable d’engourdissements, de fourmillements ou de douleur. Pour éviter une chirurgie du canal carpien, certains patients préfèrent un traitement dit « naturel » par...

Fracture du scaphoïde : attelle ou plâtre ?

Fracture du scaphoïde : attelle ou plâtre ?

La fracture du scaphoïde (os du poignet) représente la fracture la plus fréquente lors de la pratique du sport. Deux solutions permettent une guérison efficace, en fonction de la gravité : l'immobilisation par attelle ou plâtre, ou encore le recours à une opération...

Prothèse du pouce pour traiter la rhizarthrose

Prothèse du pouce pour traiter la rhizarthrose

Considérée comme un vieillissement de l’articulation trapézo-métacarpienne, la rhizarthrose, aussi appelée arthrose du pouce, est souvent décrite comme étant une inévitabilité de la vie. Il existe pourtant des traitements efficaces et durables qui peuvent aider les...