par | 23 août 2022

Cette actualité appartient aux catégories suivantes : chirurgie du poignet | pathologie du poignet | syndrome du canal carpien

Un syndrome de canal carpien se traduit le plus souvent par l’apparition de douleurs ou de fourmillements sur les doigts, notamment la nuit. Lorsque les troubles sont peu marqués, le patient éprouve d’abord de la gêne et de l’inconfort, lui faisant oublier que cette pathologie touche le nerf médian, essentiel au bon fonctionnement de la main et du poignet. C’est pourquoi en réalité les conséquences d’un canal carpien non soigné peuvent s’avérer handicapantes et parfois, irréversibles.

 

C’est quoi le syndrome du canal carpien ?

Le syndrome du canal carpien désigne un ensemble de troubles physiques et fonctionnels liés à la compression du nerf médian au niveau du carpe, à savoir le poignet. Ces signes apparaissent sur les 3 premiers droits, les autres étant innervés par un autre nerf que le médian : il s’agit principalement de douleurs neurologiques ou de fourmillement des doigts, souvent nocturnes au début.

Les parois de ce canal carpien sur la face antérieure du poignet sont solides, avec d’un côté les os carpiens du poignet de l’autre le ligament annulaire fibreux. C’est en son sein que se produit la compression du nerf. Le nerf médian situé dans ce canal ayant une double fonction, motrice et sensitive, son atteinte compressive va occasionner à la fois des troubles moteurs (perte de force dans le poignet) et des troubles sensitifs (douleurs et fourmillements).

C’est pourquoi les conséquences d’un canal carpien non soigné peuvent être potentiellement gravissimes, l’évolution se faisant toujours plus ou moins vite par une compression accrue. Les lésions sur le nerf peuvent être à terme irréversibles.

 

Quelles conséquences au quotidien d’un canal carpien non soigné ?

Au départ, la compression du nerf médian dans le canal carpien donne surtout des douleurs ou des fourmillements à l’intérieur de la main : l’atteinte inflammatoire se fait sur le territoire correspondant à l’innervation du nerf médian, soit les trois premiers doigts.

C’est alors la gêne qui prédomine. Si la compression évolue avec un canal carpien non soigné, la lésion du nerf va augmenter et atteindre ses couches sensitives : la sensibilité de la main diminue, ce qui affecte les gestes du quotidien, qui deviennent aussitôt moins précis et plus aléatoires.

C’est souvent un inconfort au quotidien et parfois un handicap dans certaines professions, pouvant nécessiter un arrêt de travail. Enfin, l’évolution va s’aggraver vers une atteinte de la motricité avec, dans un premier temps, une baisse de force du poignet. A terme, la motricité peut très fortement diminuer, avec un vrai handicap manuel.

C’est un trouble au quotidien, aussi bien dans la vie personnelle que professionnelle où il n’est pas rare de lâcher les objets sans le faire exprès, ou d’avoir du mal à conduire. Cette évolution d’un canal carpien non traité sera d’autant plus rapide que le poignet est fréquemment sollicité, et qu’aucune mesure posturale préventive n’est mise en place.

L’atteinte bilatérale est fréquente mais elle n’est ni systématique, ni forcément simultanée : la main la plus sollicitée est souvent atteinte en premier.

 

Pourquoi faut-il opérer et prendre en charge un canal carpien non traité ?

Globalement, un canal carpien évolue toujours vers une aggravation des symptômes : la seule interrogation porte en réalité sur le moment où vont apparaître les conséquences visibles du canal carpien non traité.

C’est pourquoi le recours à une chirurgie doit s’envisager, si les traitements médicaux ou la rééducation du canal carpien non opéré ne sont pas suffisants, ou encore si des lésions délétères du nerf médian sont déjà constatées.

Cette chirurgie du canal carpien est devenue désormais banale, avec un taux de réussite de plus de 95 % et un rétablissement en quelques jours à peine. L’objectif est de soulager les symptômes, et d’empêcher les suites parfois gravissimes et irréversibles sur le nerf médian d’un canal carpien non soigné ou mal soigné.

Qu'avez-vous pensé de cette page ?

Note moyenne 4.3 / 5. Nombre de notes : 6

Nous sommes désolés de savoir que cette page vous déplait

Aidez-nous à l'améliorer

Comment donner de la valeur à cette page selon vous ?

Dernières actualités de la chirurgie de la main