par | 28 juin 2022

Cette actualité appartient aux catégories suivantes : pathologie du poignet | syndrome du canal carpien

Dans sa forme classique, le syndrome du canal carpien se caractérise par une succession de douleurs lancinantes ou de décharges électriques le long du nerf médian, évoluant souvent la nuit et réveillant le patient. Mais d’autres signes peuvent apparaître, sans être toujours aussi spécifiques, comme un engourdissement des mains la nuit ou un fourmillement des doigts nocturne. Toute la question est de savoir alors si ces fourmis dans les doigts résultent d’un canal carpien, avec éventuelle compression du nerf médian ?

 

Rappel des principaux symptômes du syndrome du canal carpien

Le syndrome du canal carpien correspond à une compression plus ou moins marquée des fibres nerveuses passant dans ce canal, situé au poignet. Les symptômes vont différer selon l’importance de cette compression sur le nerf médian, en épaisseur et en surface. La difficulté potentielle du diagnostic est donc double :

  • La douleur peut irradier vers le haut du bras et finalement être en apparence moins importante sur la main et le poignet, faisant plus penser à une pathologie du bras ou de l’avant-bras.
  • D’autres troubles neurologiques ou vasculaires peuvent occasionner des fourmis dans les 3 premiers doigts, notamment la nuit. Le petit doigt n’est généralement pas touché par les fourmillements du canal carpien, car il est innervé par un autre nerf, le cubital.

C’est pourquoi tout fourmillement des mains devrait inclure un syndrome carpien dans son diagnostic différentiel, avec le besoin d’un examen minutieux par un spécialiste de la main et du poignet pour confirmer ou infirmer le diagnostic.

 

Focus sur les fourmillements dans les mains : pourquoi des fourmis dans les doigts ?

Le fourmillement dans les mains se développe le plus souvent quand le nerf médian est comprimé dans le canal carpien : son inflammation est à l’origine de mauvais signaux, à l’image de ce qu’on voit dans une sciatique par exemple. Au début, il s’agit le plus souvent de fourmis dans les mains la nuit, car pour dormir, de nombreux patients glissent leurs mains en flexion sous l’oreiller. Le port d’une orthèse nocturne permet alors d’atténuer le fourmillement des mains la nuit.

Dans certains cas, ce fourmillement dans les doigts peut être dû aussi à un trouble de la circulation veineuse de retour, avec fourmillement des doigts de la main gauche ou de la main droite. C’est le phénomène de stase qui semble alors responsable, avec un mauvais drainage local des toxines. Dans les cas les plus avancés de compression veineuse, mains gonflées et fourmillements sont alors associés. Dans ce dernier cas avec gonflement des mains, il convient alors de définir la cause de l’œdème, qui peut être non inflammatoire (œdème de stase) ou inflammatoire (bursite ou synovite).

 

Quels sont problèmes causés par le canal carpien au quotidien ?

Les douleurs et la gêne associées à un canal carpien vont dépendre des moments où les symptômes apparaissent, et de leur caractère bilatéral ou non : des fourmis dans les mains la nuit, des fourmis dans la main gauche le jour ou un fourmillement de la main droite n’auront pas donc le même impact dans les gestes du quotidien et selon les activités exercées.

Il est clair que certains professionnels seront plus fortement impactés, en particulier les travailleurs manuels (artisans, jardiniers, professionnels du BTP…) ainsi que les salariés ou travailleurs indépendants passant de nombreuses heures à taper sur un clavier.

Le travail du chirurgien orthopédique est alors d’objectiver le syndrome du canal carpien, en incluant dans son diagnostic différentiel d’autres pathologies, comme les troubles posturaux ou les TMS (troubles musculo-squelettiques). Le repos du poignet est toujours conseillé, même s’il est parfois compliqué à mettre en œuvre. Un spécialiste du poignet peut alors proposer différentes mesures d’accompagnement pour atténuer les fourmis au bout des doigts, comme le port d’une orthèse ou une rééducation des postures.

La kinésithérapie peut aussi être envisagée, notamment si l’on constate une association mains gonflées et fourmillements chez le même patient. L’un des buts sera de dégonfler les tissus.

Dans tous les cas, ces mesures complémentaires ne peuvent être envisagées qu’après un diagnostic complet quant aux causes, de manière à les traiter le plus vite possible et de manière spécifique. Faire disparaître des fourmis dans les mains la nuit suppose d’avoir parfaitement identifié leur cause, avant de proposer une solution curative et des soins préventifs.

Qu'avez-vous pensé de cette page ?

Note moyenne 4.3 / 5. Nombre de notes : 3

Nous sommes désolés de savoir que cette page vous déplait

Aidez-nous à l'améliorer

Comment donner de la valeur à cette page selon vous ?

Dernières actualités de la chirurgie de la main

Conséquences d’un canal carpien non soigné

Conséquences d’un canal carpien non soigné

Un syndrome de canal carpien se traduit le plus souvent par l’apparition de douleurs ou de fourmillements sur les doigts, notamment la nuit. Lorsque les troubles sont peu marqués, le patient éprouve d’abord de la gêne et de l’inconfort, lui faisant oublier que cette...