par | 21 décembre 2021

Cette actualité appartient aux catégories suivantes : chirurgie du poignet | fracture du scaphoide | opération du scaphoide | pathologie du poignet

Le scaphoïde est l’un des 8 os constitutifs du carpe, à la base du poignet, et ses fractures sont extrêmement fréquentes.

Le temps de reconsolidation de cet os assez mal vascularisé est long et varie en fonction des différents types de fractures et du traitement mis en place.

 

Temps de guérison d’une fracture du scaphoïde non déplacée

 

On parle de fracture non déplacée quand les différentes portions de l’os cassé sont encore bien alignées les unes avec les autres.

Dans le cas du scaphoïde, un traitement orthopédique peut être envisagé pour les fractures non déplacées.

Il consiste en une immobilisation du poignet et de la première phalange du pouce par un plâtre, une structure en résine ou une attelle thermoformée. La reconsolidation osseuse est alors suivie à intervalles fixes par des examens radiologiques.

En tout état de cause, dans le cas d’un traitement orthopédique pour une fracture non déplacée, le temps de reconsolidation du scaphoïde n’est jamais inférieur à 2 ou 3 mois.

Le tabagisme est un facteur qui ralentit cette reconsolidation osseuse et il est donc fortement conseillé d’arrêter de fumer pendant cette période.

 

Opération : étapes post-opératoires

 

Si la fracture du scaphoïde est déplacée, une intervention chirurgicale est alors nécessaire. C’est aussi le cas pour les fractures non déplacées mais « hautes », touchant le pôle proximal, proche de l’extrémité des os de l’avant-bras.

La durée d’immobilisation (attelle) après l’opération varie en général de 4 à 8 semaines, la reconsolidation du scaphoïde se faisant plus rapidement que dans le cas d’un simple traitement orthopédique.

Là encore, afin de faciliter la guérison, il est conseillé au patient d’arrêter la consommation de tabac. Dans certains cas, une rééducation par kinésithérapie peut s’avérer nécessaire.

Les résultats de l’intervention chirurgicale sont très satisfaisants la plupart du temps et les complications post-opératoires sont rarissimes. Chez certains sujets néanmoins, des douleurs peuvent parfois persister.

 

Évolution d’une fracture du scaphoïde non détectée

 

Il arrive malheureusement fréquemment que les fractures du scaphoïde ne soient jamais détectées ou diagnostiquées trop tardivement.

En effet, après l’accident, la douleur peut disparaître en quelques jours, laissant alors penser qu’il ne s’agit pas d’une fracture.

Le patient essaye de se soigner seul, en s’accordant du repos et en employant divers modes d’automédication. Cette erreur trop fréquente doit absolument être évitée et un médecin doit être consulté.

Par précaution, tout traumatisme du poignet doit être considéré comme une fracture du scaphoïde jusqu’à preuve du contraire.

En effet, une fracture du scaphoïde non traitée, une reconsolidation osseuse insuffisante, voire nulle, peuvent avoir des conséquences importantes.

Sans traitement, la fracture du scaphoïde évolue très souvent vers un état de dégénérescence appelé « pseudarthrose ».

Cette pseudarthrose laissant alors la place à une arthrose du poignet 10 ou 15 ans plus tard. Il arrive que la pseudarthrose soit détectée par hasard au gré d’un examen radiologique.

Son traitement est relativement lourd, basé sur une intervention chirurgicale et une greffe osseuse.

Qu'avez-vous pensé de cette page ?

Note moyenne 4.7 / 5. Nombre de notes : 3

Nous sommes désolés de savoir que cette page vous déplait

Aidez-nous à l'améliorer

Comment donner de la valeur à cette page selon vous ?

Dernières actualités de la chirurgie de la main

Conséquences d’un canal carpien non soigné

Conséquences d’un canal carpien non soigné

Un syndrome de canal carpien se traduit le plus souvent par l’apparition de douleurs ou de fourmillements sur les doigts, notamment la nuit. Lorsque les troubles sont peu marqués, le patient éprouve d’abord de la gêne et de l’inconfort, lui faisant oublier que cette...