par | 21 juillet 2020

Cette actualité appartient aux catégories suivantes : chirurgie du poignet | kyste au poignet | kyste synovial

Considéré comme très fréquent, et souvent spectaculaire pour le patient, le kyste synovial peut nécessiter une opération de type exérèse pour le faire disparaître. Ses causes étant encore mal connues, comment peut-on le considérer alors comme maladie professionnelle (tableau 57) ou en accident du travail ?

 

Causes du kyste synovial au poignet

 

Le kyste synovial au poignet, c’est quoi ?

 

C’est une poche liquidienne, se développant au niveau de l’articulation du poignet. Le kyste arthro-synovial se localise le plus souvent au-dessus du poignet, plus rarement à l’intérieur. Il se résorbe souvent en quelques mois de manière spontanée. Une exérèse est toutefois nécessaire s’il grossit et devient douloureux ou gênant.

 

Etio-pathogénie du kyste poignet : les mécanismes et les causes

 

La cause est considérée le plus souvent comme idiopathique, c’est-à-dire inconnue. Mais les facteurs mécaniques jouant sur l’articulation et la capsule articulaire du poignet jouent un grand rôle dans la formation de cette excroissance.

 

Il peut s’agir parfois d’un traumatisme aigu, type entorse du poignet.

Mais le plus souvent, il s’agit de microtraumatismes répétés dans la durée, qui finissent par léser la capsule articulaire et synoviale.

On estime qu’une articulation hyperlaxe, avec défaut de laxité ligamentaire ou tendineuse, constitue le principal facteur favorisant.

 

30 à 40 % de la population en serait atteinte à un moment donné de sa vie, sous une forme plus ou moins intense, notamment chez les femmes.

 

Kyste synovial poignet : maladie professionnelle ou accident du travail ?

 

Accident du travail

 

C’est un cas exceptionnel, car l’apparition d’un kyste est souvent chronique, ne collant pas avec la stricte définition d’un accident du travail.

Lors d’un traumatisme aigu au travail ayant donné lieu au développement d’un kyste du poignet, toute la difficulté serait alors de prouver la relation de causalité entre les deux.

C’est rarement possible et cela peut donner lieu à une bataille d’experts avec les organismes sociaux.

 

Maladie professionnelle

 

  • Reconnaissance automatique

 

Pour les affections péri-articulaires provoquées par les gestes et postures au travail, c’est le Tableau 57 qui définit les maladies professionnelles reconnues. Plus particulièrement, le groupe C reprend l’ensemble des maladies professionnelles de la main, des doigts et du poignet.

Le kyste du poignet n’est pas inclus dans cette liste, et ne peut donc bénéficier automatiquement du titre de maladie professionnelle.

 

  • Reconnaissance par voie de recours

 

Des études épidémiologiques et statistiques semblent prouver une vraie prévalence du kyste synovial poignet dans certaines professions, comme les instrumentistes. Ce sont des éléments pouvant servir pour une demande de reconnaissance, par recours auprès des organismes sociaux, même s’ils sont discutables : est-ce une prévalence réelle ou simplement une déclaration plus fréquente ?

Toutefois, il faudrait pour cela 25% d’IPP totale, ce qui est exceptionnel. L’IPP s’estime en effet de manière globale, avec des barèmes ne prenant pas bien en compte une incapacité professionnelle spécifique.

 

Operation kyste synovial doigt arrêt de travail

 

Lors d’exérèse du kyste, l’arrêt de travail post chirurgie est généralement de 2 à 21 jours le plus souvent. Il dépend d’au moins trois facteurs :

– l’importance de l’acte chirurgical pratiqué, principalement liée à la position du kyste et à sa taille ;

– la main opérée, selon que le patient est gaucher ou droitier ;

– la profession exercée (operation kyste synovial arret travail plus important pour une personne ayant un fort usage de son poignet, comme par exemple un manutentionnaire).

C’est un élément que l’orthopédiste explique à son patient avant l’intervention.

 

S’il est donc exceptionnel de faire passer un kyste synovial poignet pour une maladie professionnelle, il n’en reste pas moins que son apparition peut être liée à une activité précise. Par ailleurs, ce kyste peut devenir rapidement handicapant pour certaines professions. Il faudra donc probablement d’autres études statistiques pour voir cette pathologie inscrite un jour peut-être au tableau 57.

 

Pour prendre RDV avec un spécialiste du kyste synovial à Paris, cliquez sur le bouton ci-dessous.

Qu'avez-vous pensé de cette page ?

Note moyenne 4.1 / 5. Nombre de notes : 11

Nous sommes désolés de savoir que cette page vous déplait

Aidez-nous à l'améliorer

Comment donner de la valeur à cette page selon vous ?

Dernières actualités de la chirurgie de la main

Comment débloquer un doigt à ressaut ?

Comment débloquer un doigt à ressaut ?

La pathologie dite du « doigt à ressaut » peut se déclencher lorsque les tendons des doigts ne coulissent plus correctement dans la gaine qui les entoure. Ces douleurs et cette sensation de blocage lors des mouvements de flexion ou d’extension peuvent nécessiter un...

Fracture scaphoïde : traitement

Fracture scaphoïde : traitement

Le scaphoïde est un os du carpe, situé à la base du poignet, fréquemment fracturé en cas de chute sur la paume de la main. Selon les cas, la fracture du scaphoïde peut être traitée par un traitement orthopédique ou une intervention chirurgicale.   Le traitement...

Les symptômes du doigt à ressaut

Les symptômes du doigt à ressaut

Le doigt à ressaut est une pathologie fréquente, due à l’épaississement du tendon ou de la membrane qui l’entoure. La conséquence est que le tendon ne peut plus coulisser correctement, ce qui se manifeste à la flexion ou à l’extension du doigt, par de la douleur et...

Comment se casser le scaphoïde ?

Comment se casser le scaphoïde ?

Le scaphoïde est un os situé dans le carpe, au niveau du poignet, et ses fractures sont fréquentes, à la suite de chutes sur la paume de la main (poignet fléchi). Fréquemment confondues avec des entorses du poignet et donc mal soignées, les fractures ignorées du...