par | 29 janvier 2020

Cette actualité appartient aux catégories suivantes : chirurgie de la main | pathologie de la main

La main est le siège de nombreux accidents de travail ou encore de maladies d’origine professionnelle, du fait qu’elle soit si souvent exposée à des microtraumatismes répétés. La gêne occasionnée peut devenir particulièrement invalidante et chronique de par sa longue durée dans le temps, empêchant ainsi la personne d’assumer ses activités professionnelles.

 

Quelles sont les causes des maladies professionnelles de la main ?

 

Les pathologies résultant d’une activité professionnelle et touchant la main sont nombreuses : les troubles musculo-squelettiques, par exemple, forment la toute première maladie professionnelle reconnue. Le syndrome du canal carpien est par ailleurs le plus répandu d’entre eux. On constate également de nombreuses dermatoses professionnelles causées, entre autres, par des irritants chimiques ou encore la présence d’allergènes. Parfois, on remarque des urticaires de contact et des dermatites de contact aux protéines.

 

Les micro-traumatismes résultant de l’utilisation d’outils générant de fortes vibrations sont aussi responsables de ce qu’on appelle le « syndrome du marteau hypothénar » et d’acrosyndromes. On parle aussi de graves tendinites, d’arthrose sévère et du syndrome de De Quervain, qui touchent généralement les couturières, les secrétaires et toutes les professions nécessitant l’usage répété de la main avec des mouvements du pouce fortement marqués.

 

Toutes ces pathologies causent préjudice aux personnes qui en souffrent du fait qu’elles ne peuvent plus exercer leur profession comme autrefois, en plus des répercussions sur la vie sociale et la vie quotidienne. Aussi, elles peuvent faire l’objet d’une déclaration en maladie professionnelle.

 

Déclarer sa pathologie de la main en maladie professionnelle

 

Pour ce faire, un diagnostic précoce est indispensable, afin d’assurer une prise en charge immédiate – notamment en cas de grave irritation pouvant entrainer une sensibilisation et d’autres manifestation allergiques sérieuses.

 

Si l’affection répond aux conditions médicales et administratives exposées dans l’un des « tableaux des maladies professionnelles », elle sera alors instantanément reconnue comme maladie professionnelle. Dans le cas où la pathologie ne serait répertoriée dans aucun des tableaux, on peut saisir le Comité régional de reconnaissance des maladies professionnelles. Ce-dernier ne prendra toutefois en charge que les maladies graves.

En cas d’eczéma, la médecine du travail et les centres spécialisés en maladie professionnelle rechercheront ensemble, dans un tableau prévu à cet effet, le produit chimique responsable de la réaction.

 

L’attribution du statut permet à celui qui en bénéficie d’obtenir une indemnisation, elle n’engendre cependant pas systématiquement une inaptitude médicale à l’activité professionnelle. La Maison départementale des personnes handicapées peut quant à elle attribuer le statut de travailleur handicapé.

 

Pour prendre RDV avec un spécialiste de la main à Paris, cliquez sur le bouton ci-dessous.

Qu'avez-vous pensé de cette page ?

Note moyenne 5 / 5. Nombre de notes : 2

Nous sommes désolés de savoir que cette page vous déplait

Aidez-nous à l'améliorer

Comment donner de la valeur à cette page selon vous ?

Dernières actualités de la chirurgie de la main

Conséquences d’un canal carpien non soigné

Conséquences d’un canal carpien non soigné

Un syndrome de canal carpien se traduit le plus souvent par l’apparition de douleurs ou de fourmillements sur les doigts, notamment la nuit. Lorsque les troubles sont peu marqués, le patient éprouve d’abord de la gêne et de l’inconfort, lui faisant oublier que cette...