par | 9 septembre 2023

Cette actualité appartient aux catégories suivantes : pathologie du poignet | syndrome du canal carpien

Réalisée le plus souvent en ambulatoire et sous anesthésie locale, l’opération du canal carpien est devenue aujourd’hui une chirurgie courante mini-invasive. Bien que parfaitement maîtrisée, elle peut s’accompagner parfois de séquelles ou de complications : pourquoi et comment les prendre en charge ?

 

Quelles séquelles fréquentes après une opération du canal carpien ?

 

Les séquelles après une opération du canal carpien s’avèrent rares, avec le plus souvent une récupération rapide sur le plan fonctionnel : reprise de la conduite automobile sur 3/4 jours, port de charges légères au travail vers 3/4 semaines et retour de la prise vers 3/4 mois.

Au bout de 3 à 6 mois, l’opération est donc le plus souvent quasiment-oubliée.

 

Séquelle après une opération du canal carpien : récupération incomplète

 

Le défaut de récupération nerveuse est rare si l’intervention est effectuée dans les délais, sauf en cas de complication post-opératoire : il peut exister par exemple une lésion nerveuse, ou une compression par un hématome.

En cas de déficit nerveux persistant, un nouvel électromyogramme doit s’envisager.

Le défaut de récupération fonctionnelle peut aussi se voir lors de doigt à ressaut, qui reconnaît des causes similaires à celles du canal carpien : dans ce cas, l’épaississement porte sur les tendons fléchisseurs des doigts. La coulisse sous les poulies des doigts peut aboutir à un blocage avec ressaut, pouvant handicaper les gestes quotidiens. L’opération du canal carpien peut favoriser à la marge cette pathologie de la main, si on laisse s’installer trop d’adhérences en post-opératoire.

Il peut enfin exister une douleur persistante après une opération canal carpien, comme par exemple dans l’algodystrophie, une complication rare et imprévisible. Ce syndrome douloureux régional complexe (SDRC) s’avère de nature inflammatoire, avec une pathogénie encore discutée. La douleur locale peut être intense, avec une évolution qui peut aller de quelques mois à quelques années.

Dans les cas les moins sévères, la guérison se fait de manière spontanée, sans trop connaître la raison.

 

Séquelle après une opération du canal carpien : récidive

 

Une chirurgie du canal carpien avec un débridage correct ne peut pas récidiver.

L’existence de récidives correspond le plus souvent soit à une ouverture incomplète du canal pouvant nécessiter un geste complémentaire, soit au développement sur le long terme d’une fibrose cicatricielle comprimant à son tour le nerf, en lieu et place du ligament.

Dans des cas plus rares peut se développer une nouvelle lésion compressive, comme un kyste ou une tumeur.

 

Comment éviter les séquelles ?

 

En réalité, la première cause de séquelle sur une opération du canal carpien n’est pas la chirurgie elle-même, mais le délai d’intervention.

Si la compression neurologique a trop duré, les lésions nerveuses du nerf médian peuvent être en effet définitives, avec des troubles sensitifs et moteurs persistants.
En pré-opératoire, la décision chirurgicale doit donc se faire rapidement, dès que les signes de l’électromyogramme laissent évoquer une compression importante.

En post opératoire, une bonne rééducation après toute opération canal carpien permet d’en limiter les séquelles, en empêchant la formation d’adhérences favorisant une éventuelle ankylose articulaire, avec baisse d’amplitude du poignet.

Même le meilleur chirurgien du poignet et de la main est conscient de l’importance d’une bonne rééducation dans la récupération finale. Il faut alors demander à son kiné ou son chirurgien de la main quels exercices effectuer aussitôt après une opération du canal carpien, en fonction du degré de récupération déjà atteint.

Qu'avez-vous pensé de cette page ?

Note moyenne 4.8 / 5. Nombre de notes : 30

Nous sommes désolés de savoir que cette page vous déplait

Aidez-nous à l'améliorer

Comment donner de la valeur à cette page selon vous ?

Dernières actualités de la chirurgie de la main

Rhizarthrose : déroulement de l’opération

Rhizarthrose : déroulement de l’opération

Peu connue et souvent négligée par les personnes qui en souffrent, la rhizarthrose touche un nombre considérable de personnes en France. Le point sur le diagnostic et le traitement chirurgical de cette pathologie.   La rhizarthrose du pouce en quelques mots...

Qu’est-ce qu’une rhizarthrose bilatérale ?

Qu’est-ce qu’une rhizarthrose bilatérale ?

Si l’arthrose est une maladie connue de tous, ce n’est pas forcément le cas de la rhizarthrose (arthrose localisée au niveau de la base du pouce). Voici quelques précisions sur la question de la bilatéralité de cette affection répandue.   Rhizarthrose du pouce :...

Doigt à ressaut et arthrose : implications

Doigt à ressaut et arthrose : implications

Le doigt à ressaut est un syndrome très fréquent de nature mécanique, fréquemment associé à d’autres pathologies type arthrose ou polyarthrite rhumatoïde. Comment savoir donc si la douleur ressentie est liée au doigt à ressaut ou à une arthrose chronique ?   Le...

Rhizarthrose : quand opérer ?

Rhizarthrose : quand opérer ?

La rhizarthrose du pouce peut altérer considérablement la qualité de vie du patient qui en souffre. Quand est-ce que le patient peut-il envisager sérieusement une intervention chirurgicale pour traiter cette affection douloureuse ? Qu’est-ce que la rhizarthrose du...