par | 25 août 2020

La douleur liée au canal carpien résulte de la compression du nerf médian dans la loge carpienne, d’où une douleur du poignet. Sa prise en charge précoce permet de soulager la douleur du canal carpien de manière optimale, soit de manière médicale (infiltration canal carpien), soit de manière chirurgicale (chirurgie canal carpien).

 

Traitement médical

 

Traitement canal carpien hygiénique

 

C’est l’ensemble des mesures visant à supprimer tous les facteurs prédisposant au syndrome compressif.

Bien comprendre où se situe la douleur du canal carpien et comment soulager le canal carpien permettent ainsi de mieux trouver les positions forcées responsables, les gestes répétitifs, les mauvaises postures statiques…

Sur des compressions légères du nerf médian, cette approche préventive permet parfois de bien faire régresser les symptômes.

 

Traitement canal carpien conservateur

 

C’est essentiellement un traitement symptomatique, pour atténuer le plus possible la douleur au poignet liée au canal carpien.

 

  • Port d’une attelle ou orthèse

 

L’objectif est d’immobilier l’articulation, notamment la nuit. En position articulaire neutre, le nerf est en effet moins écrasé, ce qui joue aussitôt sur la douleur. Dans certains cas, le patient peut aussi réaliser des exercices de glissement du nerf médian.

 

  • Antalgiques et antiinflammatoires par voie entérale

 

Il s’agit le plus souvent d’AINS, type paracétamol ou ibuprofène.

 

  • Anti-inflammatoires locaux : infiltration

 

Une infiltration de corticoïdes dans le canal carpien permet de soulager la douleur. C’est rarement immédiat et plutôt déconseillé sur le long-terme. En effet, la douleur traduit des dommages sur le nerf. L’absence de douleur suite à une infiltration n’empêche donc pas les lésions nerveuses d’évoluer, au risque d’être ensuite en partie irréversibles.

 

Traitement chirurgical : opération canal carpien

 

La chirurgie peut s’envisager soit après échec du traitement médical, soit en première intention sur des signes graves.

Pour juger de la gravité de la compression neurologique, le chirurgien va se baser à la fois sur des signes cliniques (examen canal carpien, test canal carpien…), mais aussi sur des examens complémentaires (electromyogramme canal carpien…).

 

Techniques opératoires pour soulager canal carpien

 

La chirurgie vise à sectionner le ligament annulaire carpien pour supprimer la compression du nerf médian en ouvrant le canal : on parle de « libération du nerf médian ».

Il existe principalement deux techniques.

 

  • Technique dite à ciel ouvert : le chirurgien pratique une incision d’environ 3 cm dans la paume de la main, pour visualiser directement le ligament à sectionner.
  • Technique micro-invasive endocanalaire : l’orthopédiste pratique une mini-ouverture pour introduire un endoscope et son micro-matériel. Il pratique de même pour la section, mais sous endoscopie.

 

Récupération après chirurgie du canal carpien

 

Habituellement, la force de préhension revient en 2 à 3 mois, mais il faut parfois attendre jusqu’à 6-12 mois la récupération optimale. Une attelle et de la kinésithérapie peuvent accélérer le processus.

 

Ce délai et l’importance de la récupération sont en réalité étroitement corrélés à l’importance des lésions du nerf radial.

C’est pourquoi l’opération canal carpien doit se faire au plus vite en cas de signes cliniques marqués, ou en cas d’inefficacité persistante du traitement médical.

 

Pour prendre RDV avec un spécialiste du canal carpien à Paris, cliquez sur le bouton ci-dessous.

Qu'avez-vous pensé de cette page ?

Note moyenne 5 / 5. Nombre de notes : 1

Nous sommes désolés de savoir que cette page vous déplait

Aidez-nous à l'améliorer

Comment donner de la valeur à cette page selon vous ?

Dernières actualités de la chirurgie de la main

Conséquences d’un canal carpien non soigné

Conséquences d’un canal carpien non soigné

Un syndrome de canal carpien se traduit le plus souvent par l’apparition de douleurs ou de fourmillements sur les doigts, notamment la nuit. Lorsque les troubles sont peu marqués, le patient éprouve d’abord de la gêne et de l’inconfort, lui faisant oublier que cette...