Opération kyste synovial du poignet

operation kyste synovial du poignet dr laurent thomsen chirurgien main paris chirurgien poignet paris clinique drouot

Opération kyste synovial du poignet

Survenant le plus souvent chez de jeunes adultes, le kyste synovial poignet est toujours impressionnant à voir pour le patient. Pour autant, l’opération kyste synovial n’est pas toujours nécessaire, ne s’imposant que sur des indications précises.

 

Conditions du traitement chirurgical

 

Kyste synovial : traitement par étapes

 

Le kyste arthro-synovial du poignet se définit comme une tuméfaction, apparaissant le plus souvent sur le dos du poignet : comme tout kyste, sa consistance est liquidienne, avec toutefois dans ce cas un contenu liquide épais et plutôt gélatineux.

 

S’agissant d’une lésion bénigne pouvant rétrocéder spontanément, la prise en charge initiale n’est jamais chirurgicale : le premier traitement est en réalité l’expectative sur environ 6 mois, pour voir si une résorption naturelle se produit.

 

Soulager kyste synovial avant la chirurgie

 

Les mouvements du poignet peuvent mécaniquement favoriser la croissance du kyste poignet : le port d’une attelle ou d’une orthèse peuvent alors ralentir cette progression.

Dans certains cas, le praticien peut décider d’une ponction kyste synovial, habituellement suivie d’une infiltration de corticoïdes. C’est souvent efficace à court-terme sur la douleur (soulager kyste synovial), mais avec un taux de récidive d’environ 50%. La ponction est d’autant plus difficile et incomplète que le liquide sera visqueux.

Avec un taux de réussite de moins de 30 %, l’ancienne technique d’écrasement par pression, douloureuse, est de plus en plus abandonnée.

 

Surveillance du kyste du poignet

 

Sur un kyste bénin, le protocole consiste donc en une surveillance de 6 mois, pour juger ou pas de l’évolution spontanée.

La décision chirurgicale (kyste synovial opération) est prise après ce délai, notamment en cas de gêne ou de douleurs persistantes, ou après une éventuelle récidive sur une ponction kyste.

La chirurgie sera en revanche anticipée si le kyste change d’aspect macroscopique (couleur de la peau, volume…).

 

Déroulement de l’opération

 

Étapes pré-opératoires de l’opération kyste synovial poignet

 

Cette intervention bénigne s’effectue le plus souvent en ambulatoire et sous anesthésie locale.

Il n’y a donc pas besoin d’être à jeun en principe.

 

Kyste synovial opération ou exérèse

 

L’exérèse d’un kyste synovial du poignet est une intervention chirurgicale simple. Le praticien réalise une incision sous-cutanée, le plus souvent transversale et parallèle aux plis du poignet. Il dissèque le kyste avec précision, pour le retirer avec son enveloppe capsulaire. Cette dernière est en effet souvent à l’origine des récidives lors de simples ponctions.

La chirurgie est rapide et dure environ 15 à 30 mn.

 

Suites post-opératoires

 

Une immobilisation partielle du poignet (attelle, pansement…) est mise en place quelques jours, garantissant à la fois la rectitude de l’articulation et le mouvement des doigts. La douleur est faible et peut être traitée par un traitement antalgique adéquat.

 

Les complications locales (hématome, ecchymoses…) sont exceptionnelles et le risque de récidive d’environ 10 % maximum.

 

L’opération kyste synovial poignet se présente donc une chirurgie simple, à envisager au bout de 6 mois en cas de persistance, après éventuellement l’échec d’une ponction à l’aiguille.

 

Pour prendre RDV avec un spécialiste du kyste synovial à Paris, cliquez sur le bouton ci-dessous.

Qu'avez-vous pensé de cette page ?

Notez-la

Note moyenne 3.8 / 5. Nombre de votes : 4

Pas encore de note, notez en premier !

Nous sommes désolés de savoir que cette page vous déplait

Aidez-nous à l'améliorer

Comment donner de la valeur à cette page selon vous ?