par | 23 mai 2023

Cette actualité appartient aux catégories suivantes : chirurgie du poignet | pathologie du poignet | syndrome du canal carpien

Lorsque les traitements médicamenteux et thérapeutiques ne sont pas suffisants, une intervention chirurgicale peut s’avérer indispensable pour mettre un terme au syndrome du canal carpien. Cette opération, réalisée en chirurgie ambulatoire, permet d’éviter une aggravation des symptômes et l’installation de séquelles irréversibles.

 

Qu’est-ce que le syndrome du canal carpien ?

Le syndrome du canal carpien est caractérisé par la compression du canal du même nom, situé au niveau du poignet et qui renferme le nerf médian. Cette condition physique est à l’origine de douleurs et de fourmillements au niveau des doigts (généralement les trois premiers doigts de la main). Des difficultés motrices et des perturbations de la sensibilité peuvent aussi être observées chez les patients les plus sévèrement touchés.

Dans la majorité des cas, le syndrome du canal carpien a tendance à se résorber de lui-même et à disparaître au bout de quelques semaines ou mois. Cependant, si les symptômes persistent et deviennent plus importants, ou encore si le syndrome se répète régulièrement au fil des ans, une chirurgie de décompression du canal carpien est envisagée pour éviter une dégradation permanente et définitive du nerf.

 

Qui sont les spécialistes du canal carpien ?

Le professionnel de santé le plus approprié pour le traitement du syndrome du canal carpien dépendra du stade de la maladie et du niveau de gravité des symptômes. Dans tous les cas, une première consultation auprès du médecin traitant est indispensable pour poser un premier diagnostic et orienter le patient vers le spécialiste le plus adapté, dans le respect du parcours de soin (indispensable pour les remboursements de santé).

Si nécessaire, ce médecin pourra également prescrire un arrêt de travail au patient pour limiter les gestes répétitifs et atténuer les douleurs. Dans le cas d’un syndrome du canal carpien peu avancé, le rhumatologue reste le professionnel de santé privilégié. Celui-ci sera en mesure d’effectuer des examens complémentaires pour confirmer la pathologie et mettre en place un traitement efficace.

Il pourra notamment prescrire des infiltrations à base de cortisone pour réduire le niveau de douleur ressenti par le patient. Dans le cas où le traitement mis en place par le rhumatologue s’avèrerait insuffisant, la prise en charge par un chirurgien orthopédique de la main est indispensable. Lui seul sera en mesure de réaliser une chirurgie sur le canal carpien. Cette intervention pourra être réalisée de manière traditionnelle (plaie ouverte) ou par endoscopie, selon le niveau de compression du nerf.

 

Comment bien choisir un chirurgien orthopédique ?

Le choix du chirurgien en charge de l’intervention est primordial pour éviter des séquelles ou des complications. Tous les médecins traitants disposent d’un réseau de confrères vers lesquels ils redirigent régulièrement leurs patients. Cependant, chaque personne est en droit de choisir le professionnel de santé qu’il juge le plus adapté. Pour choisir le meilleur chirurgien pour une opération du canal carpien, le plus simple et le plus efficace reste sans aucun doute la prise en compte des avis des patients précédents.

De nombreux sites web et forum médicaux, ou encore les avis Google, permettent de retrouver en quelques minutes des recommandations portant sur des professionnels de santé. Il est aussi fortement conseillé de s’informer en amont sur les techniques appliquées et le matériel dont dispose la clinique ou l’hôpital choisi, afin d’appréhender sereinement l’opération.

Qu'avez-vous pensé de cette page ?

Note moyenne 4.1 / 5. Nombre de notes : 10

Nous sommes désolés de savoir que cette page vous déplait

Aidez-nous à l'améliorer

Comment donner de la valeur à cette page selon vous ?

Dernières actualités de la chirurgie de la main

Qu’est-ce qu’une rhizarthrose bilatérale ?

Qu’est-ce qu’une rhizarthrose bilatérale ?

Si l’arthrose est une maladie connue de tous, ce n’est pas forcément le cas de la rhizarthrose (arthrose localisée au niveau de la base du pouce). Voici quelques précisions sur la question de la bilatéralité de cette affection répandue.   Rhizarthrose du pouce :...

Doigt à ressaut et arthrose : implications

Doigt à ressaut et arthrose : implications

Le doigt à ressaut est un syndrome très fréquent de nature mécanique, fréquemment associé à d’autres pathologies type arthrose ou polyarthrite rhumatoïde. Comment savoir donc si la douleur ressentie est liée au doigt à ressaut ou à une arthrose chronique ?   Le...

Rhizarthrose : quand opérer ?

Rhizarthrose : quand opérer ?

La rhizarthrose du pouce peut altérer considérablement la qualité de vie du patient qui en souffre. Quand est-ce que le patient peut-il envisager sérieusement une intervention chirurgicale pour traiter cette affection douloureuse ? Qu’est-ce que la rhizarthrose du...