par | 20 septembre 2022

Cette actualité appartient aux catégories suivantes : pathologie du poignet | syndrome du canal carpien

Parfois très douloureux et handicapant au quotidien, le syndrome du canal carpien peut avoir un impact psychologique négatif sur les personnes touchées. Il peut par exemple engendrer une augmentation du niveau de stress, ou encore conduire à un épisode dépressif chez certains individus.

 

Qu’est-ce que le canal carpien ?

Situé au niveau du poignet, le canal carpien renferme le nerf médian et les tendons fléchisseurs des doigts de la main. Lorsque ce canal est comprimé de manière trop importante ou répétée, les trois premiers doigts de la main sont moins innervés, entraînant une sensation de fourmillement et des douleurs plus ou moins intenses. Cette pathologie, qui figure parmi l’une des maladies professionnelles les plus fréquentes en France, est ainsi appelée le syndrome du canal carpien.

 

Quelles sont les causes du syndrome du canal carpien

Les causes pouvant expliquer l’apparition du canal carpien sont nombreuses. Elles peuvent notamment être liées :

  • À des mouvements répétés, par exemple pour les personnes exerçant des métiers manuels ou répétitifs (techniciens, garagistes, infirmiers, secrétaire…) ;
  • À de mauvaises postures, entraînant une compression prolongée du nerf médian ;
  • À un traumatisme (par exemple une fracture) ou une déformation ;
  • À des facteurs métaboliques ou hormonaux tels que le diabète, l’hypothyroïdie, l’arthrite, la grossesse ou la ménopause.

Dans certains cas, la cause de l’apparition des symptômes chez le patient n’est pas clairement identifiable. Les médecins parlent alors d’un syndrome du canal carpien idiopathique, c’est-à-dire dont l’origine reste inconnue.

 

Canal carpien non-soigné : quel impact sur le quotidien du patient ?

Bien que le syndrome du canal carpien soit susceptible de disparaître spontanément, il peut être à l’origine de nombreux troubles ayant un véritable impact sur le quotidien des personnes atteintes.

En effet, un canal carpien non pris en charge par un médecin ou un chirurgien peut entraîner une dégradation plus ou moins rapide des conditions physiques et psychologiques du patient.

Dans un premier temps, les conséquences d’un canal carpien non-soigné sont principalement d’ordre motrices et sensorielles. Lorsque la maladie atteint un stade avancé, les troubles musculaires et nerveux se font de plus en plus intenses et récurrents. Certains mouvements deviennent difficiles à réaliser, voire impossibles. Une atrophie sévère et irréversible des muscles et des nerfs de la main est également possible au bout de quelques mois, notamment lors d’une mauvaise rééducation d’un canal carpien non-opéré.

 

L’impact psychologique du syndrome du canal carpien sur le patient

Face à cette diminution des capacités motrices et des douleurs qui y sont liées, certains patients développent des symptômes psychologiques annexes tels que le stress et l’anxiété.

Dans les cas les plus extrêmes, le syndrome du canal carpien peut aussi être à l’origine d’épisodes dépressifs ponctuels ou chroniques. Il est alors indispensable de faire appel à un professionnel de santé pour mettre en place un suivi physiologique et, si besoin, envisager un traitement antidépresseur adapté aux antécédents du patient.

Qu'avez-vous pensé de cette page ?

Note moyenne 4 / 5. Nombre de notes : 1

Nous sommes désolés de savoir que cette page vous déplait

Aidez-nous à l'améliorer

Comment donner de la valeur à cette page selon vous ?

Dernières actualités de la chirurgie de la main

Conséquences d’un canal carpien non soigné

Conséquences d’un canal carpien non soigné

Un syndrome de canal carpien se traduit le plus souvent par l’apparition de douleurs ou de fourmillements sur les doigts, notamment la nuit. Lorsque les troubles sont peu marqués, le patient éprouve d’abord de la gêne et de l’inconfort, lui faisant oublier que cette...