par | 7 février 2023

Cette actualité appartient aux catégories suivantes : chirurgie du poignet | fracture du scaphoide | pathologie du poignet

L’apparition d’une douleur brutale et intense sur le poignet fait aussitôt penser à une fracture. Mais il est souvent difficile de l’affirmer avec certitude, car d’autres pathologies articulaires du poignet peuvent présenter des symptômes très proches. Il est donc judicieux de se demander comment savoir s’il s’agit d’une entorse ou d’une fracture du scaphoïde ?

Si certains signes peuvent orienter le patient, seul un spécialiste de la main dispose de l’expertise et des différents outils pour diagnostiquer une fracture du scaphoïde avec certitude. Un diagnostic précoce est nécessaire pour limiter tout risque de complication avec une fracture du scaphoïde non soignée.

 

Définition de la fracture du scaphoïde (fracture du poignet)

La racine de la main, appelée aussi carpe, est formée de huit petits os, dont le plus important est le scaphoïde en prolongement du pouce, sur la face externe du carpe.

On parle de fracture du poignet lorsque la lésion osseuse intéresse le carpe ou l’extrémité distale de l’avant-bras (radius le plus souvent, parfois cubitus – ulna). Autant la fracture du radius est souvent facile à détecter (bruit de craquement, gonflement, douleur, déplacement des embouts), autant une fracture du scaphoïde sans déplacement peut passer inaperçue si les symptômes de la fracture du poignet sont moins aigus et plus discrets.

Une douleur modérée peut être comparable à une entorse ou une inflammation des tendons, d’où la nécessité de consulter un chirurgien de la main. Si le bilan radiologique procure un doute, il peut orienter vers d’autres examens d’imagerie comme le scanner, la scintigraphie ou l’IRM.

 

Quel est l’impact de la fracture du scaphoïde sur le quotidien du patient ?

Le scaphoïde reste l’os du poignet le plus souvent fracturé, puisqu’il représente 60 % des fractures des os du carpe. Le patient est le plus souvent un homme (80 %) âgé en moyenne de 25 ans, après une chute brutale sur une main en extension.

Le scaphoïde joue un rôle essentiel dans des mouvements de la main comme la rotation, l’extension, la flexion ou le déplacement latéral. En cas de fracture sévère avec déplacement, certains mouvements deviennent impossibles. En cas de fracture légère sans déplacement, la douleur va amener de la gêne ou des difficultés, d’où un comportement maladroit.

L’inflammation peut diminuer dans le temps, avec le risque d’une nouvelle gêne mécanique si une pseudarthrose apparaît (absence de consolidation après 6 mois) évoluant en arthrose.

 

Comment diagnostiquer la fracture du poignet ?

Pour un chirurgien orthopédique, le principe de base est simple : tout traumatisme du poignet est potentiellement une fracture scaphoïde sauf preuve du contraire.

 

Comment reconnaître une fracture du scaphoïde : place de l’examen clinique ?

Face à une douleur du poignet ou une impotence fonctionnelle, le chirurgien orthopédique va chercher à objectiver la douleur et à la localiser. Il va notamment effectuer une palpation minutieuse du bord externe du poignet, sur la tabatière anatomique. Il peut aussi mobiliser la main avec une traction / compression dans l’axe de la colonne du pouce.

 

Comment savoir si le scaphoïde est cassé : place de l’imagerie médicale ?

Seule l’imagerie médicale peut confirmer une suspicion de fracture du scaphoïde.

 

Diagnostic de fracture scaphoïde par la radiographie

Le diagnostic radio classique demande au minimum un cliché du poignet de face et profil, complété si besoin par des images en 4 incidences du scaphoïde. Des clichés comparatifs des deux poignets droit et gauche, ou des clichés dynamiques avec inclinaison du poignet, peuvent parfois faciliter le diagnostic radiologique.

 

Fracture scaphoïde : diagnostic par scanner ou IRM

Si le tableau clinique fait suspecter une fracture du scaphoïde avec un bilan radiologique négatif, il est conseillé de vérifier l’intégrité osseuse du poignet avec d’autres examens comme le scanner du poignet ou l’IRM.

Qu'avez-vous pensé de cette page ?

Note moyenne 4 / 5. Nombre de notes : 4

Nous sommes désolés de savoir que cette page vous déplait

Aidez-nous à l'améliorer

Comment donner de la valeur à cette page selon vous ?

Dernières actualités de la chirurgie de la main

Qu’est-ce qu’une rhizarthrose bilatérale ?

Qu’est-ce qu’une rhizarthrose bilatérale ?

Si l’arthrose est une maladie connue de tous, ce n’est pas forcément le cas de la rhizarthrose (arthrose localisée au niveau de la base du pouce). Voici quelques précisions sur la question de la bilatéralité de cette affection répandue.   Rhizarthrose du pouce :...

Doigt à ressaut et arthrose : implications

Doigt à ressaut et arthrose : implications

Le doigt à ressaut est un syndrome très fréquent de nature mécanique, fréquemment associé à d’autres pathologies type arthrose ou polyarthrite rhumatoïde. Comment savoir donc si la douleur ressentie est liée au doigt à ressaut ou à une arthrose chronique ?   Le...

Rhizarthrose : quand opérer ?

Rhizarthrose : quand opérer ?

La rhizarthrose du pouce peut altérer considérablement la qualité de vie du patient qui en souffre. Quand est-ce que le patient peut-il envisager sérieusement une intervention chirurgicale pour traiter cette affection douloureuse ? Qu’est-ce que la rhizarthrose du...