par | 6 juin 2023

Cette actualité appartient aux catégories suivantes : chirurgie du poignet | fracture du scaphoide | opération du scaphoide | pathologie du poignet

La fracture du scaphoïde (os du poignet) représente la fracture la plus fréquente lors de la pratique du sport. Deux solutions permettent une guérison efficace, en fonction de la gravité : l’immobilisation par attelle ou plâtre, ou encore le recours à une opération chirurgicale.

 

Qu’est-ce qu’une fracture du scaphoïde ?

 

Le scaphoïde est un os du carpe situé avant les doigts de la main. Il se situe dans le prolongement du pouce au niveau du poignet, et fait donc partie de la mécanique du mouvement du poignet. La fracture du scaphoïde est une fracture du poignet.

Elle est très commune dans les sports collectifs et se produit généralement lors d’une chute brutale sur le poignet. Celui-ci va alors supporter tout le poids du corps et se briser. Des symptômes annexes peuvent parfois apparaître lors de la fracture. Ils se caractérisent par l’apparition d’œdèmes, de bleus, de raideurs, etc. Mais, dans la plupart des cas, la fracture est invisible et certaines personnes sont concernées sans le savoir. Malgré la forte douleur qu’elle peut provoquer, ce type de fracture est donc particulièrement difficile à diagnostiquer. Seule une IRM permet de valider le diagnostic.

 

Comment traiter une fracture du scaphoïde ?

 

Le traitement de la fracture du poignet se fait soit par orthopédie, soit par chirurgie. Le cas de figure dépend de la gravité de la fracture. Un examen complet, réalisé par un professionnel de santé, est donc indispensable pour cibler le meilleur traitement. Le traitement orthopédique consiste à immobiliser le poignet pendant un certain temps avec un plâtre ou une attelle. Cette dernière est généralement plus appréciée, puisqu’elle ne bloque pas l’utilisation du pouce.

Dans le cas d’un traitement chirurgical, le chirurgien va agir directement sur l’os pour l’immobiliser le temps de la consolidation. Il procédera alors à la pose d’une broche ou une vis. Une telle intervention permet une guérison plus rapide et s’accompagne, elle aussi, du port d’une attelle post-opératoire mais pour une durée beaucoup moins longue.

 

Dans quels cas pose-t-on un plâtre ou une attelle ?

 

Le plâtre et l’attelle sont deux solutions communes pour un poignet cassé. La pose d’un plâtre au niveau du poignet permettra une immobilisation totale. Elle présente l’inconvénient de diminuer la capacité du patient à se mouvoir correctement pendant plusieurs semaines ou mois. Si la fracture le permet, le chirurgien préférera la pose d’une attelle ne prenant pas le pouce, qui permet au patient de conserver un certain niveau de mobilité. L’attelle a aussi l’avantage de pouvoir être retirée et remise en place facilement, notamment pour prendre sa douche sans contrainte.

 

Combien de temps garder un plâtre pour une fracture du poignet ?

 

Le plâtre pour une fracture scaphoïde est généralement posé pour une durée de trois à six mois, selon l’importance de la blessure initiale. À noter que ce délai peut être rallongé en raison de facteurs extérieurs tels que le tabac, qui réduit la vitesse de guérison des os. Il convient donc aux fumeurs de réduire leur consommation pendant la phase de guérison.

 

Qu'avez-vous pensé de cette page ?

Note moyenne 5 / 5. Nombre de notes : 4

Nous sommes désolés de savoir que cette page vous déplait

Aidez-nous à l'améliorer

Comment donner de la valeur à cette page selon vous ?

Dernières actualités de la chirurgie de la main

Qu’est-ce qu’une rhizarthrose bilatérale ?

Qu’est-ce qu’une rhizarthrose bilatérale ?

Si l’arthrose est une maladie connue de tous, ce n’est pas forcément le cas de la rhizarthrose (arthrose localisée au niveau de la base du pouce). Voici quelques précisions sur la question de la bilatéralité de cette affection répandue.   Rhizarthrose du pouce :...

Doigt à ressaut et arthrose : implications

Doigt à ressaut et arthrose : implications

Le doigt à ressaut est un syndrome très fréquent de nature mécanique, fréquemment associé à d’autres pathologies type arthrose ou polyarthrite rhumatoïde. Comment savoir donc si la douleur ressentie est liée au doigt à ressaut ou à une arthrose chronique ?   Le...

Rhizarthrose : quand opérer ?

Rhizarthrose : quand opérer ?

La rhizarthrose du pouce peut altérer considérablement la qualité de vie du patient qui en souffre. Quand est-ce que le patient peut-il envisager sérieusement une intervention chirurgicale pour traiter cette affection douloureuse ? Qu’est-ce que la rhizarthrose du...