par | 10 janvier 2023

Cette actualité appartient aux catégories suivantes : chirurgie du poignet | fracture du poignet | pathologie du poignet

La fracture du poignet peut parfois passer inaperçue, en particulier sur une fracture scaphoïde sans déplacement. La douleur va rendre alors certains gestes quotidiens de plus en plus difficiles, avec le risque à terme d’une pseudarthrose et d’une récupération plus longue pour conduire ou travailler. Il est donc important d’avoir un diagnostic de certitude précoce, en recourant à l’expertise et à l’expérience d’un chirurgien orthopédique. La reprise de la conduite va dépendre alors de la nature de cette prise en charge de la fracture du poignet.

 

Définition de la fracture du scaphoïde

La base de la main est constituée de 8 petits os, dont le plus important est l’os scaphoïde : ils forment le carpe, entre l’extrémité du bras et les métacarpes, prolongés par les phalanges des doigts. La fracture du poignet peut donc porter :

  • Sur l’extrémité distale de l’avant-bras, avec une atteinte d’un ou de ces deux os (radius ou cubitus – ulna) : la fracture du cubitus poignet est plus rare que la fracture radiale et souvent moins grave ;
  • Sur les petits os carpiens : la fracture est alors plus fréquente sur l’os le plus gros, avec la fracture du scaphoïde. Autant la fracture d’un os long comme le radius est souvent facile à déceler (bruit de craquement, douleur, déplacement), autant il est judicieux de se demander comment reconnaître une fracture du scaphoide.

Les symptômes de la fracture du poignet sont en effet souvent plus discrets et moins aigus, d’où la nécessité de recourir à un chirurgien de la main et à un bilan radiologique. En cas de doute, d’autres examens d’imagerie médicale doivent être envisagés : scanner, IRM, scintigraphie, échographie…

 

Impact de la fracture du scaphoïde sur le quotidien du patient

Le poignet constitue le point d’articulation entre le bras et la main, permettant de nombreux mouvements manuels (rotation par prosupination, flexion – extension, mouvements latéraux…). De ce fait, une fracture articulaire du poignet va impacter fortement la mobilité de la main.

C’est encore plus vrai peut-être pour le scaphoïde, situé en prolongement de la colonne du pouce, sur la partie carpienne externe. Il joue un rôle fonctionnel majeur pour les mouvements du poignet, si bien que toute fracture va amener gêne et douleur, même en l’absence de déplacement des bouts osseux. C’est pourquoi un défaut de diagnostic va avoir des répercussions professionnelles et sociétales, plus ou moins fortes selon les activités du quotidien, avec parfois des difficultés comme conduire après une fracture du poignet.

Une absence de traitement (immobilisation par attelle, platre fracture poignet) ou un défaut de diagnostic peuvent ensuite entraîner des complications délétères, comme une pseudarthrose du poignet invalidante.

 

Combien de temps après l’opération du scaphoïde peut-on reprendre les activités quotidiennes ?

Une fracture du scaphoïde n’implique pas forcément une chirurgie de la main : cela va dépendre notamment du patient, de ses activités, de l’ancienneté de la fracture, du déplacement osseux, d’autres fractures associées…

Sur une fracture scaphoïde sans déplacement, une immobilisation suivie d’une rééducation de la fracture du poignet peut s’envisager. Une attelle thermoformée ou un plâtre poignet doivent être maintenus au moins 6 semaines, sans trop se servir de sa main. En cas de chirurgie sur une fracture sans déplacement, la récupération est souvent plus rapide et l’attelle peut être retirée plus rapidement. La rééducation du poignet par un kiné est alors généralement inutile.

Sur une fracture scaphoïde avec déplacement, la chirurgie de la main est souvent recommandée, avec fixation des embouts par vissage. Une immobilisation d’au moins 6 semaines est alors nécessaire.

Savoir quand conduire après la fracture du poignet dépend donc de l’acte thérapeutique effectué. Il faut compter en moyenne 6 semaines, sauf avec une boite automatique qui sollicite moins la main. En revanche, toute activité sollicitant fortement le poignet, comme la pratique de certains sports, devra respecter un délai de récupération plus long, d’au moins 3 mois.

Dans tous les cas, il faut l’aval du chirurgien de la main qui vérifiera la parfaite consolidation de la fracture du scaphoïde ou du poignet.

Qu'avez-vous pensé de cette page ?

Note moyenne 5 / 5. Nombre de notes : 1

Nous sommes désolés de savoir que cette page vous déplait

Aidez-nous à l'améliorer

Comment donner de la valeur à cette page selon vous ?

Dernières actualités de la chirurgie de la main

Rhizarthrose : quand opérer ?

Rhizarthrose : quand opérer ?

La rhizarthrose du pouce peut altérer considérablement la qualité de vie du patient qui en souffre. Quand est-ce que le patient peut-il envisager sérieusement une intervention chirurgicale pour traiter cette affection douloureuse ? Qu’est-ce que la rhizarthrose du...

Rhizarthrose et canal carpien sont-ils liés

Rhizarthrose et canal carpien sont-ils liés

Une rhizarthrose se retrouvant dans presque la moitié des cas de canal carpien, le lien entre rhizarthrose et canal carpien interroge fréquemment le patient. Cette question se pose aussi différemment pour tout meilleur chirurgien de la main et du poignet, car la...