par | 5 avril 2022

Engourdissement de la main, picotements dans les doigts et sensation d’une main qui manque de force ? Il s’agit probablement du syndrome du canal carpien. À travers cet article nous répondons aux différentes questions au sujet du canal carpien, qui consulter, quels sont les traitements du canal carpien et quand faut-il envisager une opération ?

 

Qui est spécialiste du canal carpien ?

 

Dans un premier temps, il convient de consulter son médecin afin de discerner s’il s’agit bien du syndrome du canal carpien.

 

Si tel est le cas, la consultation d’un rhumatologue est généralement l’étape suivante. Le rhumatologue est le spécialiste des douleurs et des dysfonctionnements liés à l’appareil locomoteur dont font partie les articulations.

 

Le canal carpien se trouvant dans le poignet, le rhumatologue est parfaitement indiqué. Il est en mesure de diagnostiquer le syndrome et d’évaluer son niveau de développement.

 

Vous pouvez également consulter un chirurgien orthopédique. Lui aussi est spécialisé dans les pathologies de l’appareil locomoteur.

 

Opération du canal carpien par un chirurgien spécialiste

 

L’opération n’est pas forcément une finalité dans le cas du syndrome du canal carpien. Au contraire, dans la majorité des cas, le traitement du canal carpien ne nécessite pas d’intervention chirurgicale.

 

Cependant, lorsque le nerf médian qui se trouve dans le canal carpien est fortement atteint ou quand les autres traitements n’ont pas permis d’améliorer la situation, l’opération du canal carpien devient nécessaire.

 

Il existe deux techniques chirurgicales pour traiter le canal carpien :

  • La chirurgie ouverte : incision au niveau de la paume afin de sectionner le ligament transversal du carpe et ainsi élargie le canal carpien. Cette opération peut entrainer une perte de force dans la main, une raideur une cicatrisation assez longue, et une cicatrice visible.

 

  • La chirurgie endoscopique : incision au niveau du poignet afin de sectionner le ligament transversal du carpe. Cette opération est moins invasive, offre une récupération plus rapide, et le patient retrouve une pleine efficacité de sa main et de son poignet.

 

Traitement

 

Comme nous l’avons évoqué, l’opération du canal carpien est une solution mise en place uniquement dans les cas les plus extrêmes. Dans les autres cas, il existe d’autres traitements du canal carpien.

 

Le premier traitement consiste à reposer son poignet et à limiter les gestes et les postures favorisant le syndrome. Très souvent, cette période de repos est suffisante pour que le canal carpien retrouve sa forme normale et que le patient récupère tout le potentiel de son poignet et de sa main.

 

Lorsque le patient ressent une douleur, le médecin peut prescrire des anti-inflammatoires ou effectuer une injection de corticoïdes. Toutefois, ces solutions permettent uniquement de réduire les douleurs et ne sont pas un traitement du canal carpien.

 

Si le repos, une meilleure posture et des gestes limités ne permettent pas d’améliorer la situation, l’étape suivante consiste à poser une attelle au niveau du poignet. Elle permet de maintenir le poignet droit et en particulier la nuit.

Qu'avez-vous pensé de cette page ?

Note moyenne 4.5 / 5. Nombre de notes : 22

Nous sommes désolés de savoir que cette page vous déplait

Aidez-nous à l'améliorer

Comment donner de la valeur à cette page selon vous ?

Dernières actualités de la chirurgie de la main

Rhizarthrose du pouce : symptômes et photo

Rhizarthrose du pouce : symptômes et photo

La rhizarthrose ou arthrose du pouce est une pathologie extrêmement fréquente, pouvant rapidement devenir handicapante en raison d’un de ses principaux symptômes : la douleur du pouce. Pour autant, la disparition progressive de la douleur n’est pas forcément un...