par | 23 mars 2021

Cette actualité appartient aux catégories suivantes : chirurgie du coude | nerf ulnaire au coude / nerf cubital

La transposition du nerf ulnaire est une technique chirurgicale permettant de libérer le nerf compressé. Zoom sur cette intervention, son déroulement et les résultats attendus.

 

Définition et objectifs

 

De par sa localisation dans un canal ostéo-fibreux inextensible, le nerf ulnaire (ou cubital) peut parfois être compressé. Cette hyperpression peut être causée par un traumatisme, un épaississement des tissus, mais aussi une mauvaise position prolongée.

Cette compression du nerf ulnaire est caractérisée par des fourmillements dans l’auriculaire et l’annulaire, ainsi qu’une faiblesse de la main, accompagnée parfois par des douleurs dans l’avant-bras. Un traitement chirurgical est recommandé lorsque ces symptômes persistent dans le temps : il s’agit de la transposition du nerf ulnaire.

Cette technique chirurgicale permet de libérer le nerf cubital, en levant la compression. Cela permet de réduire l’étirement et la tension que celui-ci subit, ce qui réduit les signes sensitifs et les douleurs.

Déroulement

L’opération du nerf ulnaire au coude a lieu en ambulatoire, sous anesthésie locale ou locorégionale. Après une incision à l’intérieur du coude, le chirurgien dissèque le nerf ulnaire puis le transpose en avant de l’épitrochlée. Il le stabilise ensuite dans un tunnel, sous-cutané ou bien intramusculaire. Selon les cas, il complémente également l’intervention avec un geste osseux.

 

Résultats

 

La transposition du nerf cubital est un geste chirurgical bien maîtrisé, permettant toujours une stabilisation de l’affection. Les résultats sont très bons, bien que la vitesse de récupération varie selon le degré de l’atteinte. Suite à cette procédure, le patient observe le plus souvent une amélioration, et parfois même une récupération totale de l’ensemble de ses signes sensitifs.

Après l’intervention, il est possible de mobiliser ses doigts et son coude immédiatement. En ce qui concerne la surveillance des pansements, les rendez-vous de contrôle et la couverture anti-douleurs, cela sera à discuter avec le praticien.

Enfin, comme avec toute intervention chirurgicale, il y a un risque d’hématome. En règle générale, celui-ci se résorbe de lui-même, mais peut nécessiter exceptionnellement un drainage. D’autres complications (algodystrophie, infection, atteinte nerveuse…) peuvent être observées, mais restent rares.

 

Pour prendre RDV avec un spécialiste du nerf ulnaire au coude à Paris, cliquez sur le bouton ci-dessous.

Qu'avez-vous pensé de cette page ?

Note moyenne 4.7 / 5. Nombre de notes : 3

Nous sommes désolés de savoir que cette page vous déplait

Aidez-nous à l'améliorer

Comment donner de la valeur à cette page selon vous ?

Dernières actualités de la chirurgie de la main

Conséquences d’un canal carpien non soigné

Conséquences d’un canal carpien non soigné

Un syndrome de canal carpien se traduit le plus souvent par l’apparition de douleurs ou de fourmillements sur les doigts, notamment la nuit. Lorsque les troubles sont peu marqués, le patient éprouve d’abord de la gêne et de l’inconfort, lui faisant oublier que cette...